Focus

Actions artistiques en cours... Restez connecté !

La Coop retrouve L’Ososphère !

Billet focus

Du 28 avril au 7 mai La Coop retrouve L’Ososphère qui était venue l’habiter une première fois en 2012 avant de s’y déployer de nouveau en 2013 et 2014 ! Dix jours d'évènement et deux Nuits Électroniques les 28 & 29 avril à la Coop.

Ouverte au plus grand nombre, aux curieux comme aux passionnés, L’Ososphère est à la fois fête, festival de musiques électroniques, parcours artistique, activation urbaine ouverte sur les mouvements du monde, lieu de conversations et de réflexions partagées, point de rendez-vous d’artistes et de visiteurs venus de toute l’Europe.

À chaque édition à La Coop, inspirée par l’histoire de cette enseigne et par la modernité persistance de son projet originel, L’Ososphère y crée un espace public et dialogue, par l’activation artistique et les programmes proposés, avec les lieux et l’époque. 

L’événement nourrit le regard du danseur comme celui du visiteur à la fois sur ce magnifique et émouvant site du patrimoine industriel et historique de Strasbourg, sur l’extraordinaire paysage portuaire qui l’entoure, sur la ville que nous habitons et les réseaux dans lesquels celle-ci s’inscrit lorsqu’elle élargit ses horizons à partir de sa nature de carrefour.

Telle une Machine à Ville, pendant 10 jours, L’Ososphère développe un programme de concerts et DJ sets, d’exposition / parcours artistique in situ, de performances et projections immersives, de croisières sonores, conversations et ateliers tout public. Elle ouvre notamment l’ancienne Cave à Vin aux danseurs et visiteurs, pose un dancefloor de toile comme un objet architectural mobile, installe des œuvres monumentales sur les extérieurs et déploie un Pop Up District constitué de conteneurs, de dômes géodésiques et d’architectures éphémères.

Musiques électroniques, arts d’une époque signée par le numérique et la fabrique de la ville

Le 28 avril, L’Ososphère ouvre avec deux Nuits Électroniques proposant, pour chacune d’entre elle, deux plateaux in situ architecturés pour deux dancefloors qui jouent de l’architecture industrielle (le S.U.B) ou mobile (Le R.E.V).

La première Nuit Électronique propose un événementiel plateau qui développe un registre électro/house/techno dépassant largement les cercles spécialisés à force d’investir les réseaux les plus immédiats de la radio et des plateformes en ligne.

Avec Fakear + Boys Noize + 2manydjs + Synapson + Bon Entendeur + Salut c’est cool

La seconde Nuit Électronique offre la griserie d’un grand format mis en musique par les têtes d’affiches des clubs les plus spécialisés d’un village global qui persiste à considérer la danse comme un dépassement du soi. 

Avec Sven Väth + Bjarki + N’to & Joachim Pastor present Sinners + Rødhad + Stephan Bodzin + Charlotte Bodzin + Charlotte de Witte + Molécule 60°43′ Nord + Ø [Phase]

Ouvert durant les deux Nuits puis jusqu’au 07 mai, le parcours artistique s’inscrit à travers 4 niveaux dans les bâtiments et lieux historiques de La Coop et ceux que L’Ososphère crée par son Pop Up District ; il y présente une trentaine d’œuvres qui jouent du son et de la lumière, des ondes et des réseaux, des émotions et fulgurances et dialoguent avec un Art de Ville qui se réinvente pour incarner les questionnements de l’époque. Ce parcours est complété par un programme de performances (notamment collectivement immersives à 360°) et de temps forts.

L’événement se déploie jusqu’au 7 mai avec des visites pour tous les goûts, des propositions pour tous les âges, des conversations intenses et passionnantes lovées dans un des interstices, de splendides espaces portuaires ou des dômes géodésiques.

Une expérience contextuelle à vivre et à partager.