L’Ososphère

Des origines à l'aboutissement en quelques lignes...

L’Ososphère, c’est…

L’Ososphère est née à Strasbourg en 1997, des réflexions des créateurs de La Laiterie, salle de musiques actuelles, et de leur envie de proposer une manifestation culturelle qui explore de nouvelles formes artistiques pour activer le rapport des habitants à la ville et au territoire.

L’Ososphère a ainsi développé un programme d’actions autour des cultures numériques qui se déploie dans le temps et dans l’espace urbain de Strasbourg : nuits électroniques, expositions, parcours artistiques, projections, concerts, croisières sonores, workshops, conversations, radio.

D’abord organisée à La Laiterie, et sans manquer de revenir régulièrement à son port d’attache, L’Ososphère a investi nombre d’autres lieux de Strasbourg devenant alors des espaces publics éphémères : la tour du môle Seegmuller, les bâtiments de la Coop au Port du Rhin, le ciné-bal de l’Aubette, le parc du campus de l’Université de Strasbourg, les canaux et places publiques, mais aussi l’usine Dromson à l’invitation de la Biennale d’art contemporain de Sélestat, le Alter Schlachthof à Karlsruhe… autant de terrains d’expérimentation et de création pour interroger un nouvel « Art de Ville ».

Par ses actions articulant musiques électroniques, arts visuels et performatifs, débat public et édition, L’Ososphère accompagne les mutations urbaines à l’œuvre aujourd’hui et questionne la place de la culture dans la fabrique de la ville.

L’Ososphère est conçue, pensée et portée par l’association Quatre 4.0.

DIRECTION DU PROJET

THIERRY DANET
NATHALIE FRITZ
PATRICK SCHNEIDER
CHRISTIAN WALLIOR

Programmation musicale des Nuits Électroniques : PATRICK SCHNEIDER

Programmation expositions, performances, café-conversatoires : THIERRY DANET